Parc National de Nechisar

Parc National de Nechisar

Parc National de Nechisar

Le parc national de Nechisar (également appelé Nech Sar) est l’un des parcs nationaux d’Éthiopie situé dans la région des nations, nationalités et peuples du Sud juste à l’est de la ville d’Minch. Créé en 1974, le parc s’étend sur une superficie de 514 km² sur laquelle se trouve le “pont de Dieu”, un isthme entre le lac Abaya et le lac Chamo. Il se situe à une altitude pouvant varier entre 1108 et 1650 mètres. La forêt situé entre les deux lacs et qui longe la rivière Kulfo est dominée par la figuier sycomore qui peut atteindre 30 mètres de haut. Les marécages qui s’étendent à l’embouchure de la rivière Kulfo et du lac Chamo sont peuplés de massette à feuilles étroites, de grandes herbes aquatiques et des arbres tels que le mimosa cloche, l’acacia tortilis ou l’acacia nilotica. La partie sud du parc est dominées par des prairies édaphiques, des terres calcaires et argileuses sur lesquelles poussent plusieurs espèces d’acacias et de plantes herbacées. Le parc national de Nechisar abrite une vaste population de gazelle de Grant.Le parc abrite une grande variété d’animaux sauvages tels que le zèbre des plaines, la gazelle de Grant, le Dik-dik et le grand koudou ainsi que l’un des trois derniers troupeaux de bubale roux de Swayne, une espèce en danger endémique de l’Ethiopie.[4] Une partie de la rive nord-ouest du lac Chamo accueille un marché au crocodile qui est exploités pour leur peau. Les lacs Abaya et Chamo abritent également une importante quantité de poissons, notamment la perche du Nil, qui constituent la base de l’industrie locale de pèche. On trouve aussi dans le parc de nombreuses autre espèces tels que le guib harnaché, potamochères larvatus (une espèce de potamochère), le babouin olive, le lycaon ou le chabraque. Le parc national de Nechisar est considéré comme un important refuge pour les oiseaux, notamment ceux qui migrent et trouve dans le parc un lieu de passage. Il comprend ainsi des martins-pêcheurs, cigognes, pélicans, flamants et pygargues vocifères. Le faucon crécerellette et le busard pâle sont également assez répandus ainsi qu’un petit nombre de flamants nains que l’on trouve sur les rives des lacs Chamo et Abaya. Parmi les espèces typique de la brousse on peut citer l’irrisor à bec noir, la pie-grièche fiscale et le cisticole des Borans ainsi que trois espèces inconnues en dehors de l’Ethiopie : quelques Mirafra albicauda isolés, un genre endémique de caprimulgus et le très rare stellatus. La partie sud-ouest du lac Abaya accueille l’une des deux familles de Myrmecocichla albifrons en Éthiopie. D’autres espèces notables peuvent être citées telles que l’épervier de l’Ovampo, le baza coucou, le gypaète barbu, le milan des chauves-souris, le francolin de Levaillant, le grébifoulque d’Afrique, le serinus reichardi, ou l’échenilleur gris.